R.Abderrahim

De nombreux citoyens locaux se sont soulevés violemment pour contester la distribution de 18 logements ruraux. Des routes barrées, les administrations de daïra et d’APC subitement assiégés par une foule nombreuse dont certains ne cessaient de lancer : « Nous sommes des prioritaires par le fait que nos dossiers dataient depuis de longues années. » et d’ajouter : « Nous vivons entassés dans des habitations précaires. Alors que nous attendions à une distribution équitable, voilà, nous sommes surpris par une liste nominative injuste et injustifiée avec trop de passe-droit et de favoritisme » concluront-ils. En vue de parer à toute urgence, le chef de daïra de Telagh intervient pour calmer les esprits échauffés et appelle les centaines de protestataires à la raison. Il nous dira à cet effet : « Cette liste de logements situés aux alentours de la gendarmerie nationale est gelée. D’où une minutieuse enquête qui sera entreprise en urgence pour découvrir les tenants et aboutissants de cette affaire qui a défrayé la chronique de la localité. Nous ferons de notre mieux pour cibler les réels nécessiteux et satisfaire la demande sur des bases équitables » précisera-t-il. Pour le P/APC, cette réaction n’est qu’une manipulation des jeunes car cette fameuse liste est gelée depuis 2018 et toute distribution est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Entre les uns et les autres, la rue continue de faire bondir son ras le bol alors que les élus communaux se trouvent dans une véritable impasse pour sortir indemnes de cette bombe à retardement, qu’est le logement social dont la satisfaction totale des demandeurs se relève d’un véritable exploit.