Boualem. Belhadri

La CNAS d’Ain Témouchent, devrait mobiliser une enveloppe de 4 milliards de centimes pour des aides à mettre à la disposition des personnes aux besoins spécifiques nécessitant fournitures nouvelles ou réparations et renouvellements des appareils (fauteuils roulants, prothèses, chargeurs de batteries, béquilles et autres produits). Ce protocole a été signé en 2012 entre la Direction Générale de la CNAS et  l’Office National d’Appareillages et d’Accessoires pour Personnes Handicapées vis à vis des assurés sociaux. Ainsi le bénéficiaire peut jouir de cet avantage après accord du médecin conseil de la Caisse, le renouvellement des appareils n’est accordé que si ces derniers sont hors d’usage et/ou reconnus irréparables ou si les modifications survenues dans l’état du patient le justifient. Un détail particulier est bon à connaitre, selon le communiqué de la CNAS « Pour les chaussures orthopédiques elles ne sont renouvelables que si ces dernières sont hors d’usage et/ou reconnus irréparables ou si les modifications survenues dans l’état de l’intéressé le justifient après accord du médecin conseil de la Caisse sans que les délais ne soient inférieur à cinq (05) mois quand il s’agit des enfants de moins de 15 ans et inférieur à 08 mois lorsqu’il s’agit des adultes (plus de 18 mois). » Par ailleurs, le second intervenant de la CNAS qui s’adressait à une assistance variée à informer cette dernière sur ce qu’elle devait savoir en substance sur les différents produits pris en charge par la caisse des assurés sociaux. Selon lui «Toute prothèse du membre supérieur est livrée avec un gant esthétique. Et celle à commande Myoélectrique avec un chargeur de batteries et un accumulateur de réserves. Par ailleurs la prothèse tibiale est livrée avec 02 gaines de protection et celle dite fémorale de contact est cédée sans gaine ni bonnet.