Zitouni Mustapha

Un souhait longtemps attendu, vient de devenir réalité, celui de la réconciliation totale du citoyen oranais avec la mer, les autorités civiles et militaires viennent de donner leur aval, pour permettre l’accès libre au Port d’Oran. Un premier jet de réflexion et de propositions soumis à la concertation a été entamé, en vue de la création d’une marina et port de plaisance, tout en sauvegardant, les petits métiers et leur port de pêche et bien évidemment, tout en respectant la délimitation réservée à la zone militaire, le tout dans une cohabitation harmonieuse. Une information qui nous a été confirmée ce jeudi, par les proches collaborateurs du Cabinet du wali d’Oran. Ainsi, l’idée semble faire son chemin et c’est le chef de l’Exécutif, Mouloud Cherifi, en l’occurrence, qui de concert avec les autorités militaires, a tenu à satisfaire un vœu de très longue date, auquel aspirait toute la population oranaise. Celui d’accéder librement à leur port, comme cela se fait dans tous les enceintes portuaires du pays et d’ailleurs. Cet accord de principe permettra aux Oranais, une fois les études définitivement achevées et approuvées et les aménagements effectués, d’apprécier de plus près et dans les meilleures conditions, la beauté de la baie d’Oran et les paysages féériques qu’offre par tous les temps, la mer Méditerranée. Il faut signaler au passage, que les aménagements futurs prévus dans ce cadre, au port d’Oran visent aussi l’intégration de cette partie marine dans la grande opération de préparation des Jeux Méditerranéens de 2021, pour lesquels la ville d’Oran veut confirmer son statut de métropole du bassin méditerranéen, tout en assurant la réussite d’une bonne organisation de ces joutes sportives internationales. Selon nos interlocuteurs, cette importante opération est à sa phase primaire et c’est l’Entreprise de Gestion du Port d’Oran, EGPP en sa qualité de maître de l’ouvrage qui a désigné un bureau d’études qui a déjà présenté une première esquisse de la maquette qui sera soumise à concertation