BoualemBelhadri

Deux cent treize groupements d’habitations rurales (GHR) ont été recensés, à travers l’ensemble des 28 communes que compte la wilaya d’Aïn Témouchent. Ces groupementscomportent environ 11.159 unités. Par ailleurs, dans le cadre d’un financement du Fonds Commun des Collectivités Locales (FCCL), il a été convenu de lancer des études et réalisations, portant raccordements aux réseaux divers (eau, assainissement, électricité, gaz naturel et aménagements extérieurs). Ainsi, il a été consacré pour cette grande opération, précédant les prochaines échéances électorales, une enveloppe de l’ordre de 300 milliards de centimes, pour couvrir les frais de raccordement des réseaux d’eau potable et de l’assainissement, relevant des ressources en eau, une somme permettant de résoudre les problèmes de plus de 11.100 logements ruraux. S’adressant aux autorités des daïras et les élus locaux, la cheffe de l’Exécutif de la wilaya a instruit ces derniers à vouloir et pouvoir en même temps de faire un suivi soutenu des opérations à lancer avec la mise en œuvre des moyens adéquats et suffisants, pour réaliser les projets à lancer dans les délais de rigueur contractuels. Tous ces projets, disait-elle doivent être lancés au plus vite et réceptionnés avant les électionsd’avril 2018. Certainement, il s’agit là des projets de moins de 10 millions de dinars. Donc ils seront confiés aux entreprises de réalisation après des consultations restreintes, selon toute vraisemblance. Ainsi, les entreprises, ayant des qualifications allant de 02 à 03 pourraient soumissionner, pour participer à la concurrence. Enconséquence, les mesures prises sont à prendre au sérieux, car tout dépend d’elles, l’inscription de nouveaux projets pour l’exercice en cours. Ceux qui savent lire ce qui se dit entre les lignes peuvent décrypter ceci «les communes qui ne terminent pas leurs projets ne prétendent pas recevoir d’autres inscription.» Les choses doivent être comprises sur cet angle et seulement sur cet angle. Les 213 GHR sont répartis comme il suit: Daïra d’ Aïn Témouchent (19 sites avec 1.614 unités), daïra Hammam Bou Hadjar (40 sites avec 967 unités), daïra Beni -Saf( 29 sites avec 947 unités), daïra d’Aïn El Arbaa (26 sites avec 1.233 unités), daïra d’Aïn El Kihel (24 sites avec 2.866 unités), daïra d’Oulhaça (40 sites avec 1.366 unités), daïra d’El Malah (14 sites avec 1.735 unités). Il faut le reconnaître, certaines collectivités comme celles de la daïra d’El Amria avaient procédé à la prospection de nouveaux sites destinés à l’implantation de nouveaux programmes d’habitat toutes formules confondues.