R.L.

Un cadavre dans un état de décomposition avancée a été repêché, dans la soirée du mercredi, au niveau d’une zone rocheuse à Kristel (est d’Oran), a-t-on appris de l’unité marine de la Protection civile d’Oran. Des éléments de la Protection civile se sont déplacés dans cette zone très difficile d’accès, après avoir été alertés par un appel, faisant état d’un cadavre rejeté par la mer au niveau de la Plage “Aïn Defla”, a indiqué, le chef de l’unité marine de la Protection civile du port d’Oran, le lieutenant Benatia. Alertés en fin de journée, la tombée de la nuit et les mauvaises conditions climatiques ont rendu la remontée du corps, se trouvant au fond d’un ravin rocheux impossible, a indiqué le même responsable, ajoutant que les opérations ont repris jeudi, tôt le matin. Des éléments de l’unité terrestre de la Protection civile, équipés du matériel nécessaire, pour descendre au fond du ravin et remonter le cadavre ont été chargés de la mission, a-t-il ajouté. L’état de décomposition du corps retrouvé repousse l’éventualité qu’il soit celui du photographe de presse du “Quotidien d’Oran”, Karim Benhalima, disparu en mer, suite à une partie de pêche depuis dimanche, a-t-on indiqué. Depuis le premier jour de sa disparition, d’importants moyens ont été mobilisés dans les recherches, avec la participation de différentes corps, la Protection civile et des forces navales de la 2ème Région Militaire, avec l’implication de plongeurs volontaires. Les recherches se poursuivent dans l’espoir de retrouver le photographe Karim Benhalima, a-t-on assuré.