R.Abdou

Après un laps de temps qui a été éventuellement consacré à la mise en ordre au sein de l’APC de Sidi Bel Abbès qui a connu un blocage sans précédent ayant duré une année entière pour cause d’interminables querelles intestines , le premier responsable de la wilaya M.Sasi Abdelhafid a orienté le cap ce mercredi vers les daïras de Mostapha Benbrahim distante d’une quarantaine de km du chef-lieu de wilaya et également au niveau de la daïra de Sidi Bel Abbès .En effet , e chef d’exécutif à la tête d’une forte délégation a inspecté le projet de réalisation de 900 logements de type( L.S.L) logements sociaux locatifs où il a insisté sur le respect des réalisations des projets .Profitant de cette opportunité , les responsables communaux de Mostefa Benbrahim ont exhorté le wali quant à la programmation d’un autre réservoir d’eau qui permettra de prévoir l’insuffisance d’approvisionnement en eau potable . Ensuite ce fut autour de la commune de Tilmouni sise non loin de la ville de Sidi Bel Abbès où le wali a supervisé de nombreux chantiers entre autres la réalisation de 200 logements de type logements sociaux locatifs, une école primaire, un CEM et un lycée. L’hôte de Tilmouni a mis l’accent sur la nécessité d’achèvement des travaux d’ici la fin du mois de juin pour alléger la pression au niveau des établissements scolaires pour la prochaine rentrée scolaire avec en vue l’utilisation des panneaux solaires. Au niveau de la daïra de Sidi Bel Abbès où M. Sassi Abdelhafid s’est enquis du lancement de construction d’une école primaire, d’un CEM et d’un Lycée au niveau de la cité Le Bosquet des 1500 logements version A.A.D.L . Ensuite ce fut les 100 logements de fonction consacrés aux professeurs de l’enseignement supérieur et aux médecins du centre anti cancéreux qui ont été la destination du wali qui a clôturé sa visite de travail et d’inspection au niveau des projets des logements 250 , 100 , 80 et 500 de différents types inscrits dans le cadre de développement de la wilaya . En guise de constat, les taux d’avancement des travaux se diffèrent d’un endroit à l’autre pour de nombreuses causes. Ce qui a incité le wali à intervenir en exigeant les promoteurs de preuve de plus de sérénité et de professionnalisme dans le cadre de respect de réalisation des projets qui éreintent sans cesse les souscripteurs et ce en conformité des cahiers de charge préconisés au préalable.