Z.M.

Il était près de 20 heures ce dimanche, lorsque la tragique information de la disparition en mer de notre confrère et photographe de presse du journal “Le Quotidien d’Oran”, Karim Benhalima, âgé de 38 ans a mis en émoi toute la ville d’Oran. Une grande consternation a touché toute la corporation qui a appris tard dans la soirée, la chute d’un rocher du photographe au niveau du lieu-dit « le Rocher de la Vieille» à Mers El Kebir, alors qu’il s’adonnait à sa passion, la pêche à la ligne. Karim était en compagnie de deux amis qui partageaient la même passion de la pêche. Alertés par des amis de la victime, les services de la Protection civile ont dépêché d’importants moyens de recherche et de sauvetage. Un hélicoptère, des navires de la marine, aidés par des plongeurs professionnels ont entamé les recherches, soutenus par d’autres équipes en mer, dans des conditions climatiques très difficiles et avec une mer très agitée. Jusqu’en milieu de journée de ce dimanche matin, les recherches n’ont pas cessé et des efforts considérables ont été déployés sous l’œil attentif du wali d’Oran qui a mis en alerte toutes les forces susceptibles d’aider aux recherches. A l’heure, où nous mettons sous presse, toute l’équipe du journal Cap Ouest était en attente d’une nouvelle qui tardait à venir et qui gardait tout le staff en haleine et avec plein d’espoir, en priant Dieu le Tout Puissant de retrouver notre confrère Karim Benhalima. Notons qu’un important dispositif de recherche et de sauvetage est assuré par les unités navales, relevant de la 2ème Région Militaire (2RM), pour venir en appui à cette opération.Les opérations de recherches sont toujours en cours et un dispositif aérien est également mobilisé.