Z.M.

Aux premières heures de ce lundi 12 novembre, une autre opération d’émigration clandestine vient d’être avortée par les éléments de la Brigade Territoriale des Gardes-côtes.  Pas moins de 64 candidats à la traversée clandestine, dont un mineur, partis presque simultanément à bord de 04 embarcations à partir de divers points des rivages de Kristel  relevant de la daïra de Gdyel, à l’est de la ville d’Oran, ainsi qu’à partir de Aïn El Turck, ont été appréhendés par les équipes des Gardes-côtes à quelques miles du rivage.

Dans ce contexte, un appel de détresse avait été lancé au début de cette même matinée, faisant état de la découverte d’une embarcation pneumatique qui s’était renversée au large. Il s’agissait en fait d’une embarcation qui avait pour nom «Condor V».

Parallèlement, de l’autre côté de la Méditerranée plus près des côtes espagnoles, un navire de sauvetage, relevant de la «Arsenal maritime rescue», a fait état de la découverte en haute mer, mais dans les eaux territoriales royales, de pas moins de 22 harragas qui ont été secourus, ces candidats tous de nationalité algérienne, ont été dirigés sous escorte vers le port de la ville espagnole d’Almeria.

Dans le même cadre, un autre groupe de harragas qui ont abandonné leur embarcation tout près des côtes espagnoles, ont été poursuivis par un avion des forces royales espagnoles, 08 mineurs sur les 15 harragas ont été rattrapés, alors que les recherches continuent pour retrouver les autres harragas tous algériens, ayant rejoint les endroits boisés, parmi eux les passeurs et leurs complices.