Belmadani Hamza

Oran à la conquête, en vue de devenir une véritable métropole méditerranéenne et à quelques années du grand rendez-vous sportif des Jeux Méditerranéens 2021 presse le pas pour l’aménagement de plusieurs sites qui font la beauté et la richesse culturelle et touristique de la Capitale de l’Ouest.
Dans ce cadre, les services concernés travaillent sur plusieurs fronts, afin d’offrir un nouveau look a la deuxième ville du pays.
En effet, pas moins de 06 entreprises ont été retenues pour effectuer les travaux d’aménagement du Front de Mer, pour une enveloppe financière de 30 milliards de cts, a-t-on appris hier, lors d’une visite d’inspection du wali Mouloud cherifi effectuée sur place.
Le wali d’Oran a admis que les premiers pas dans ce projet étaient «lourds», pour permettre un choix efficace du pavé, tout au long du boulevard, «on ne doit pas échouer dans ce projet,» dira le wali, avant d’ajouter, «on s’est mis d’accord sur ce qu’il doit être mis dans ce projet, j’espère que le pavé sera apprécié par les habitants d’Oran.»
Notons que le boulevard sera scindé en 06 tranches, chaque entreprise effectuera les travaux d’aménagement qui permettront la mise en place d’un nouveau pavage des 02 côtés du boulevard, de nouvelles fresques retraçant l’histoire d’Oran seront également mises en place, ainsi qu’un nouvel éclairage public, pour offrir un nouveau look à ce site qui attire un nombre important de visiteurs dans la Capitale de l’Ouest.
Notons que Mouloud Cherifi a supervisé également hier, les travaux d’extension de la Place 01 Novembre (ex-Place d’Armes), dont la première tranche des travaux sera finalisée à la fin du mois en cours, ce qui permettra d’ouvrir une partie de cette extension aux citoyens et aux visiteurs est d’entamer la 02eme tranche de ces travaux.
Notons que l’extension de cette place historique, où est érigée une stèle de l’Emir Abdelkader atteindra le boulevard de l’ALN (ex-Front de Mer) d’Oran.
Le transfert du centre territorial d’information de la 2e Région Militaire de la Place du 1er-Novembre vers haï El- Othmania (ex-Maraval) a permis d’adopter ce projet citadin qui prévoit un nouvel espace surplombant le bassin méditerranéen. Le projet permettra d’intégrer le site de Châteauneuf qui renferme le monument historique du Palais du Bey au tissu urbain du centre-ville, surtout que ce bâtiment a été édifié pour être un hôtel haut standing, puis reconverti en édifice public communal. Notons que lors de sa visite, le wali d’Oran s’est rendu au projet d’aménagement urbain de Hai Bendaoud à Sidi El Bachir, entrant dans le cadre de l’aménagement des alentours du nouveau stade de Belgaid.
Il a reçu dans ce cadre, des explications sur les travaux qui seront effectués sur 04 lots, concernant l’assainissement, la voirie et l’aménagement d’une esplanade, un réseau d’éclairage public et l’aménagement d’un stade de proximité existant à la création d’un stade de basket, ainsi que la mise en place d’un nouveau cadre végétal, avec des pistes cyclables et de promenades piétonnes, jusqu’à l’échangeur du pôle universitaire. Une enveloppe initiale de 200 millions de DA a été débloquée, pour entamer les travaux.
Le wali a reçu des explications sur la situation des habitations à Sidi El Bachir, donnant vue sur la RN11. Une enquête communale a été faite dans ce cadre, du travail sera effectué sur le terrain, pour permettre des démolitions partielles de quelques extensions, pour avoir un alignement dans les travaux d’aménagement. Concernant le secteur de l’Habitat, le wali a visité le projet de 324 logements Cnep-Immo à Gdyel, où une entreprise effectue actuellement des travaux de VRD pour une enveloppe financière de 15 milliards de cts. Notons que 40 milliards de cts ont été débloqués par le ministère de l’Habitat pour les travaux de VRD de 03 chantiers de ce type de logements répartis sur Gdyel, Misserghine et Sidi Benyebka.
Ce problème épineux du VRD a duré 05 ans, ce qui a laisse les bénéficiaires dans le désarroi.
Un stade de proximité sera également réalisé dans chaque projet, dans le cadre de ces travaux.
Notons que les Arènes d’Oran ont été également parmi les points de la visite de Mouloud Cherifi hier.
Sur place, le chef de l’Exécutif a appelé à la réouverture de cette structure, «les Arènes sont un bijou, on doit organiser des activités dans les brefs délais,» dira le wali. Sur place, il a reçu toutes les explications nécessaires sur les activités culturelles et sportives que peuvent abriter cette structure, mais avant la réouverture, des travaux d’étanchéité doivent être effectués.
Le wali d’Oran a donné le feu vert pour effectuer ces travaux qui seront d’une durée de 03 mois.
Le wali a affirmé que cette structure sera ouverte à tout type d’activités.
Notons que ce site historique unique en Algérie et en Afrique, date du 19ème siècle, accueillera ainsi dans 03 à 04 mois des manifestations culturelles, artistiques et sportives. Des contacts ont été faits avec les différentes Directions de la wilaya (Culture, Eduction, Sport, Action Sociale, antenne de l’Office National de Gestion et d’Exploitation des Biens Culturels Protégés, …), pour élaborer un programme d’activités et manifestations qui accueillera ce site.
Pour rappel, les Arènes d’Oran ont abrité plusieurs spectacles de tauromachie à l’époque coloniale, animés par des matadors célèbres, selon un document historique relatif aux Arènes d’Oran. La saison de la tauromachie, connue sous le nom de “La corrida” qui débutait au printemps, pour se terminer au mois de novembre, reste toujours gravée dans la mémoire collective des Oranais, étant donné que c’est un spectacle qui attire un nombreux public.
Cette structure accueillait dans le passé de nombreuses manifestations culturelles, artistiques et sportives.
Elle avait abrité, avant sa restauration, les bureaux administratifs de l’Office Communal des Sports (OCS) et les locaux d’associations à caractère sportif.