Belmadani Hamza

La production des lubrifiants dans l’usine de «Total» à Oran sera entamée à la fin du premier trimestre 2019, a annoncé le Directeur Général de “Total Lubrifiants Algérie”, Stéphane Talleneau.
“A la fin du premier trimestre 2019, nous débuterons les tests de production” a-t-il dit lundi à Alger.
D’un coût d’investissement de 40 millions de dollars, l’usine réalisée sur une assiette foncière de 4,1 hectares, produira 40.000 tonnes/an de lubrifiants automobiles. La demande de ces produits sur le marché local est estimée de 140 à 150.000 tonnes/an.
Le DG de “Total Lubrifiants Algérie” a fait savoir que le marché local sera privilégié pour la commercialisation des produits de l’usine implantée dans la commune de Chehaïria, relevant de la daïra de Bethioua- (Oran).
Notons que l’entreprise opère sur 03 marchés principaux: «le marché automobile (véhicules légers, poids lourd et engin de TP)», qui représente 80% de son activité, «le marché industrie», qui en représente les 20% restants, ainsi que «le marché marine», sur lequel il souhaite se positionner prochainement.
Renault Algérie est par exemple, son client aussi bien pour l’industrie (la partie machine de production) que la partie huile moteur. Avec la livraison de l’usine d’Oran, le groupe espère intensifier sa présence en Algérie grâce à une large gamme de lubrifiants: des huiles moteur Quartz pour les véhicules légers, de huiles moteur Rubia pour les véhicules lourds, des huiles hydrauliques Azolla et Equivis, des huiles industrielles Seriola et Carter, ainsi que des huiles de transmission.