L’arrestation du narcotrafiquant « Tiyaya » par les éléments de la brigade criminelle relevant du service central de la police judiciaire, a levé le voile sur un réseau de policiers ripoux en service à la sûreté de wilaya d’Oran et dans différentes sûretés urbaines. « Tiyaya » qui a été en cavale pendant des années, a révélé lors de son interrogatoire qu’il jouissait de la complicité de policiers. Ces derniers, l’avertissait en cas de descente des éléments de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiant pour son arrestation.
Ces policiers ripoux étaient largement récompensés par le narcotrafiquant qui aurait même le statut de baron de drogue dans la wilaya d’Oran. « Tiyaya », âgé de 52 ans, habite au quartier de chaulet à Eckmhul. Il a été condamné par contumace à 20 ans de prison ferme et fait l’objet de 05 mandats d’arrêts prononcés contre lui depuis l’année 2013. Durant ces années de cavale « Tiyaya », a monté un réseau national de trafic de stupéfiants aussi bien les drogues douces que dures. Dans cette affaire on note la mise en examen de 02 policiers qui sont suspendus de leur poste alors qu’une dizaine d’autres exerçants dans différentes sûretés urbaines et de dairates, sont sous enquête. « Tiyaya », n’aurait pas pu échapper au filet de la police à Oran s’il n’avait pas jouit d’une complicité à l’intérieur même de cette institution. Selon nos sources les policiers ripoux sont de différents grades.