La Fédération nationale des agences immobilières (FNAI) a estimé lundi que l’informel détiendrait 70% du marché national de l’immobilier, tout en dénonçant la sous-déclaration des ventes dans ce secteur.

“L’informel s’est accaparé de 70% du marché national de l’immobilier.

Ca devient grave. Nous sommes arrivés à une situation où nous ne maîtrisons plus le parc immobilier national”, a relevé le chargé de la communication de la FNAI, Noureddine Menaceri, lors d’une conférence de presse sur le blanchiment d’argent et la vente à travers les canaux illégaux.Il a affirmé, en outre, que les ventes des biens immobiliers sous-déclarées représentaient une part importante, soit 90% de la totalité des transactions.Ces transactions sous-déclarées ne reflètent que 40% du prix réel de l’opération. Selon lui, la FNAI, créée il y a 20 ans, œuvre aujourd’hui “à la moralisation et à instaurer une déontologie dans la profession”.