O.A.Zahra

Le tribunal pénal d’Ain El Turck, a condamné à 18 mois de prison ferme assortis d’une amande de 15 millions de cts, un homme inculpé en première instance pour les chefs d’accusation d’agression à l’arme blanche et de menaces à l’encontre de sa femme âgée de 29 ans et la mère de ses trois enfants. Le mis en cause a été arrêté par les services de sécurité sur la base d’une plainte déposée par sa femme, faisant état de son agression à l’arme blanche. La victime a joint à sa plainte un certificat d’incapacité délivré par un médecin légiste et confirmant que la victime a été agressée à l’aide d’un objet contondant.
Le mari qui a été soumis à un interrogatoire après son arrestation, a nié les faits rapportés par sa femme, disant qu’il l’a juste giflé suite à une dispute et qu’elle est tombée sur un verre lui causant cette blessure. Néanmoins, la victime a révélé lors de cette audience que son mari l’a menacée puis agressée à l’aide d’une arme blanche, après qu’elle ait refusée de lui signer l’autorisation pour qu’il se remarie avec une autre avec qui il tient une liaison.
Après la présentation de cette affaire, devant la 7ème chambre pénale près la cour d’Oran, le représentant du ministère public a demandé l’application de la peine déterminée par la loi en vigueur.