A.O.Zahra

Le tribunal criminel d’appel près la cour d’Oran, a rendu son verdict dans l’affaire du vol de plus de 6,5 milliards de cts qui a ciblé la société de droit algérien et représentante de la firme chinoise de téléphone mobile OPPO survenu en 2017.
A l’issue de ce procès en appel, 8 individus, dont un employé de cette société et un policier, ont été condamnés à 8 ans de prison ferme, alors qu’un neuvième prévenu répondant aux initiales de M.R a été acquitté.
Les mis en cause ont été condamnés pour les chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs, vol avec agression et abus de fonction. La genèse de cette affaire, remonte à l’été de l’année 2017, lorsque les services de sécurité ont été alertés en date du 18 juin durant le mois de Ramadhan, par les responsables de la société, faisant état que trois employés chargés de transporter l’argent vers la banque à la cité Djamel Eddine, ont été agressés par un groupe d’individus, quelques temps après avoir quitté le siège social de la société sis à Canastel, et que la somme de 6,590 milliards de cts leur a été volée.
Les services de sécurité compétents, ont immédiatement diligenté une enquête pour déterminer les circonstances de ce braquage. Interrogés, le trésorier, le DRH ainsi que le chauffeur qui supervisaient le transfert, ont expliqué qu’ils étaient attaqués aux alentours de 10 h00 du matin par un groupe d’individus, qui se trouvaient à bord de deux véhicules dont un camion frigorifique de model « KIA » et une voiture touristique. Les mis en cause ont réussi à mobiliser leur véhicule en leur bloquant la route, avant que l’un des agresseurs ne sorte du véhicule et asperge les victimes avec du gaz lacrymogène et s’empare du sac contenant l’argent. Les enquêteurs ont réussi par la suite à localiser les véhicules ayant servi au braquage, grâce à l’exploitation des images de la vidéosurveillance. Ils ont aussi à relever des agissements suspects de l’un des employés, un livreur sur la région ouest. Ce dernier a été vu sur les images de la vidéosurveillance en train de guetter les responsables du convoi attaqué et faire des signes suspects à d’autres individus. Interpellé et soumis à l’interrogatoire, l’employé en question a révélé sa complicité dans cette affaire, avouant qu’il s’est entendu avec un proche à lui dénommé « Nounou  » un ancien employé de la société pour effectuer cette opération.
Les investigations se sont soldées par l’arrestation de 9 personnes et la récupération d’une somme de 2,5 milliards de cts. Les mis en cause, ont révélé que cette opération a été prémédité et planifiée trois mois à l’avance, après avoir collecté les informations sur les conditions du transfert de l’argent vers la banque grâce à l’employé surnommé « Souriya », en complicité avec le policier qui devait leur assuré que les services de sécurité ne se trouveraient pas sur l’itinéraire du véhicule transportant l’argent. Suite au braquage, certains membres de cette bande ont caché chacun sa part du gain, alors que les autres se sont offerts des voitures et des biens de luxe, mais leur aventure à finalement pris fin derrière les barreaux.