Boualem Belhadri

Le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmahdi, était ce lundi, en visite d’inspection et de travail dans la wilaya d’Ain Temouchent, à une semaine du mois de ramadhan. Conduisant une importante délégation composée de ses proches collaborateurs et des directeurs centraux et régionaux, le représentant du gouvernement, s’est rendu, en présence du wali M’Hamed Moumen, au centre culturel Aïssa Messaoudi où il a assisté à l’ouverture officielle d’un colloque régional sur les biens Wakfs et la zakete, « deux piliers fondamentaux qu’il qualifie d’un apport considérable dans le développement social ». Cette thématique, ajouta-t-il, est d’une grande importance sur les plans économiques de la société algérienne qui par le passé s’est vue prendre une place prépondérante en matière de l’entraide sociale et l’atténuation des disparités et de la pauvreté des couches vulnérables. Aussi il dira, que c’est à partir d’Ain Temouchent que va se lancer le futur projet de la création de l’office national des wakfs et de la zakate. Les ulémas venus des 14 wilayas de l’ouest et sud ouest du pays vont durant deux jours de travaux asseoir les fondements organisationnels et structurels de l’office, un travail qui sera présenté pour approbation au gouvernement certainement. Le portefeuille des biens Wakfs doit faire l’objet d’un cadastre général pour l’évaluer, un travail permettant d’avoir une situation claire pour pouvoir trancher sur pas mal de problèmes restés en attente.
Le ministre a mis l’accent sur les biens Wakfs qui reviennent à son secteur qui peuvent être valorisés dans différents domaines d’activités. Le nom Du Moudjahid Belhadj Bouchaib, membre des 22 personnes qui ont déclenché la guerre de la révolution algérienne a été dédié à la nouvelle école coranique en voie de construction ainsi que l’inauguration du centre islamique à Hay Jouhara où le ministre a procédé à la pose de la première pierre de la construction d’une mosquée dédiée au valeureux compagnon du prophète Abdoullah Ibn Messaoud. Le ministre a par ailleurs salué le geste du défunt Belhadj Bouchaib qui a légué une parcelle aux wakfs d’Ain Temouchent. Le nom du moudjahid Hatri Abdelaziz a été dédié à l’annexe du centre culturel islamique. A ce niveau le ministre s’est réuni avec les imams de la wilaya et d’autres wilayas venus pour assister aux festivités. Le wali et son hôte devaient prendre la route en direction de la daïra d’Oulhaça et plus particulièrement à Sidi Ouriache où il est attendu pour visiter la grande mosquée dénommée Okba Ibn Nafaa.