F.B

Dans son exposé lors du conseil des ministres, Rezig a plaidé pour accorder une autorisation exceptionnelle aux marchands ambulants durant le mois de ramadan afin de contrecarrer la spéculation. Le ministre du commerce a par ailleurs, rassuré quant à la disponibilité de tous les produits de large consommation. Après avoir prêté oreille attentive à l’exposé du ministre du commerce, le président de la république a ordonné, l’accélération de la cadence des préparatifs au mois de Ramadhan et le suivi rigoureux de la consommation et du stock pour éviter toute pénurie, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République. Le président de la République a insisté sur l’application stricte des contraventions et la lutte contre le gaspillage en adoptant une politique de sensibilisation plus efficace et influente, précise le communiqué.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a ordonné le parachèvement du recensement global de la richesse animale afin de permettre aux Pouvoirs publics d’adapter les politiques en vigueur dans ce secteur vital en vue d’alléger l’importation des viandes et œuvrer avec les différents intervenants, notamment les représentants des éleveurs, à trouver un mécanisme garantissant, de façon équilibrée et permanente, la distribution transparente du fourrage et de l’aliment du bétail subventionnés avec un approvisionnement régulier et à des prix raisonnables du marché national, souligne la même source.