Boualem. Belhadri

A l’instar d’Adrar, Mila, Ghardaia, Tipaza, Ain Temouchent fait partie des cinq wilayas pilotes du pays qui seront concernées par le recensement national des exploitations agricoles et du bétail. C’est ce qu’a spécifié Mohamed Madani, responsable central du ministère de l’agriculture et du développement rural (MADR), avant-hier, à Ain Temouchent pour donner le coup d’envoi de ce programme national d’envergure. L’hôte était accompagné du wali M’Hamed Moumen, du directeur de l’agriculture, des directeurs de la chambre de l’agriculture et de la CRMA et des cadres dûment concernés par ce travail qui va durer 03 à 04 mois selon Madani. D’après lui l’opération vise pas moins de 1200000 exploitations agricoles et sera pilotée par 700 enquêteurs, des statisticiens. Il est à souligner que cette opération a été précédée par la signature d’une convention de coopération par le ministre de l’agriculture, la caisse nationale de la mutualité agricole (CNMA) et la chambre nationale d’agriculture (CNA). Selon M.Mohamed Madani « l’objectif du recensement agricole 2020 est de connaître les productions des exploitations, avec la description des superficies cultivées et des cheptels, ainsi que les principaux facteurs de production mobilisés en agriculture, en particulier le foncier avec le mode de faire-valoir et la main-d’œuvre occupée. » Par ailleurs  » la convention porte sur le financement des équipements et moyens matériels à mobiliser dans le cadre de l’opération de recensement, comme les tablettes électroniques et la prise en charge des frais et indemnités des agents qui seront chargés de la collecte d’informations au niveau de 1.541 communes à travers le pays. » Sur un autre registre la dite opération de recensement s’inscrit dans le cadre de l’application de la feuille de route du secteur de l’agriculture 2020-2024 qui prévoit dans son programme spécial sur la numérisation, le lancement d’une opération de recensement agricole pour l’année 2021, à travers l’utilisation des techniques de technologie moderne. » Selon des spécialistes qui suivent de près ce grand dossier  » le principal objectif de ce recensement réside dans l’amélioration des statistiques agricoles et alimentaires pour la collecte des informations nécessaires dans la prise de décision, et une meilleure application de la feuille de route du secteur, vu l’importance d’une bonne connaissance des infrastructures et exploitations agricoles impliquées dans la production, avec l’élaboration d’une vision plus claire du secteur et la mise en place de systèmes statistiques de suivi et d’évaluation des performances. »