S.O

Le directeur du Centre de recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (Crasc Oran), M. Djilali Mestari, a dévoilé récemment un nouveau projet entrant dans le cadre du développement des communes, intitulé « Madinati », (Ma ville).Ce projet, a accompli une étude sur le terrain de 26 communes, impliquant divers intervenants, à l’instar des élus locaux, les responsables de l’administration locale, des universitaires et des économistes.L’objectif est d’établir par la suite une feuille de route dont le souci premier est de relancer le développement dans les communes et dans différents secteurs, a précisé, le Dr. Mesrati, en marge de la conférence tenue ce dimanche au Crasc d’Oran, à l’occasion de la célébration du 229ème anniversaire de la libération d’Oran de l’emprise espagnole.
Cette visioconférence débat, qui a réuni, des historiens, anthropologues et des
sociologues, avait pour but de faire un diagnostic sur le parcours de la wilaya d’Oran sur les plans historiques, le développement et les changements opéré sur la civilisation locale, a précisé le même responsable, ajoutant que le Crasc a lancé plusieurs initiatives dans ce sens plusieurs initiatives, notamment des projets liés à la mémoire et les mécanismes de développement intercommunale.Le coup d’envoi de cette manifestation par visioconférence donné par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Abdelbaki Benziane, a été organisé en collaboration avec le laboratoire des études de communication et d’information de l’université de Mostaganem, sous le thème « Oran, la ville du savoir et du vivre ensemble ».
Par ailleurs, cet événement à été l’occasion, pour organiser une vente dédicace de l’ouvrage «Oran 1732/1912» du Dr. Sadek Benkada.