Boualem Belhadri

Le recteur de l’université d’Ain Temouchent, le directeur de la pêche, le directeur de l’environnement, le professeur Boumediene Beladjine de l’institut des sciences maritimes d’Oran et le directeur et des cadres de l’institut des sciences électrotechniques d’Oran ainsi que les représentant de la chambre de la pêche et de la station de Benisaf, ont visité la station expérimentale des ressources halieutiques « L’Aquarium » de Benisaf rattaché au centre national de recherche et de développement de la pêche et l’aquaculture de Bousmail (Alger). à l’issue de cette visite a été conclu la multiplication des rencontres à l’échelle de l’université d’Ain Temouchent pour dégager un programme de travail commun pour lequel l’université participe dans le développement du secteur de la pêche et aquaculture avec en première ligne l’exploitation rationnelle et efficiente de la station, un appoint important à la wilaya dans le domaine de la recherche scientifique et les activités touristiques et environnementales. A l’issue de cette rencontre au sommet qui a eu lieu avant-hier, les deux parties devaient se revoir dans un proche avenir pour concrétiser les engagements pris sur le terrain. Rappelons qu’en novembre dernier le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et son homologue chargé de la pêche des ressources halieutiques et aquaculture ont signé des conventions cadre de coopération et de partenariat à partir desquelles s’inscrivent au titre du rapprochement de l’entreprise de l’université, et la garantie de l’ouverture du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur l’environnement économique national et international. Ces conventions revêtent une grande importance, elles fixent les domaines d’intérêt commun et les modalités de mise en œuvre des programmes de coopération bilatérale, ce qui permettra, de répondre aux objectifs prioritaires consistant en la mise en place d’une stratégie pour l’étude des projets, la formation, l’échange de connaissances techniques et scientifiques, et ce en sus de permettre aux apprenants d’effectuer des actions sur le terrain en milieux professionnel.