J.M

En attendant la réouverture des frontières, les compagnies aériennes se préparent pour la saison estivale, en préparant des voyages entre la France et l’Algérie, aprèsplus de dix mois de disette à cause des mesures de prévention contre la propagation du Covid-19.
C’est le cas de la compagnie low cost Volotea qui serait prête à lancer plusieurs liaisons entre la France et l’Algérie dès l’ouverture des frontières qui sont fermées depuis, c’est qu’a rapporté hier le site spécialisé Air Journal.
Déçue fin 2019 lors de la redistribution par la COHOR (Association pour la coordination des horaires) des créneaux de vols de la défunte Aigle Azur à Paris-Orly (alors qu’elle demandait 2 vols quotidiens vers Alger et Oran et 1 vol quotidien vers les aéroports de Bejaia, Constantine, Sétif et Tlemcen), la spécialiste espagnole du vol pas cher n’a pas abandonné sa stratégie.
Volotea espère lancer de nouvelles liaisons pour la prochaine saison estivale, au départ de trois aéroports français en région : Lyon-Saint Exupéry serait relié à Sétif (une ligne attribuée en février dernier), Bordeaux-Mérignac à Alger, et surtout Marseille-Provence à Béjaïa, Annaba, Constantine, Oran, Sétif et Tlemcen.
L’Algérie deviendra alors le deuxième pays du Maghreb desservi par Volotea, après le Maroc.
La COHOR a annoncé la semaine dernière les nouvelles attributions de créneaux, hérités des faillites d’Aigle Azur donc et XL Airways, sur un total de 25 routes entre la France et l’Algérie. Parmi les autres gagnants figurent ASL Airlines France (Lyon – Alger, Lille Alger et Oran), Transavia France (Lyon – Bejaïa, Constantine et Oran) et Air France (Nice – Alger, Toulouse – Alger et Oran).