Fatima B.

Une déclaration fracassante a été faite ce matin par l’ex premier ministre Ahmed Ouyahia, lors de son procès en appel dans l’affaire du montage automobile et de l’affaire du financement occulte de la campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika, à la cour d’Alger. Interrogé par le juge sur la source des fonds avoisinant les 70 milliards de centimes, découverts dans ses comptes bancaires et postaux et non déclarés, l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a déclaré avoir reçu des lingots d’or comme cadeaux des princes et émirs du Golfe, et qu’il les avait revendues sur le marché noir. Ahmed Ouyahia a révélé que les dizaines de princes des pays du Golfe qui viennent dans le Sud algérien présentent des cadeaux aux officiels. L’ancien premier ministre a avoué qu’il avait vendu 60 lingots d’or, reçus comme cadeaux par les princes de 4 pays du Golfe alors qu’il était en fonction, au marché parallèle pour 350 millions de dinars. Il faut s’attendre à d’autres déclarations fracassantes d’Ouyahia pour justifier ses 70 milliards de cts, car avec les 350 millions de D.A il est loin du compte. Rappelons que l’ancien premier ministre, Abdelmalek Sellal est également mis en cause dans cette affaire du montage automobile et de financement occulte de la campagne électorale d’Abdelaziz Bouteflika. Ce procès en appel ouvert aujourd’hui, intervient après l’acceptation de la Cour suprême du pourvoi en cassation, interjeté par la défense des accusés.