Boualem. Belhadri

Le centre national des formations environnementales (CNFE), du ministère de l’environnement et des énergies renouvelables a pris le voile depuis Alger en direction des principales plages des wilayas côtières. C’est dans le cadre d’un programme national portant « une plage sans pollution pour préserver la vie ». Après les villes côtières du centre du pas, en passant par les sites touristiques, balnéaires et archéologues des Wilayas d’Alger, Blida, Ain Defla, Chlef, Mostaganem, la caravane de sensibilisation du CNFE s’est dirigée tout droit en direction de la ville de Benisaf puis vers la coquette et somptueuse plage de Rechgoun qui était aussi belle que lors de l’ouverture de la saison estivale.
Le choix de Rechgoun n’est pas venu par hasard ou suite à une décision non murie mais il est dicté par le rôle et importance du site qui renferme une particularité spécifique du fait que le lieu marin est classé par la convention Ramsar. La beauté de la plage a eu sa part de joie et d’allégresse grâce aux activités pratiquées sur place par des bambins habillés couleurs arc-en-ciel.
Le rôle majeur des vacanciers dans la protection du milieu marin, des sites (Iles criques, monuments et vestiges) à classer, a fait de cette rencontre une plateforme de travail allant renforcer les liens des différents acteurs qui ont pris part à cette caravane de sensibilisation.